« La Belgique, terre promise du film d’animation », c’est ainsi que La Libre Belgique titrait récemment un article sur les nombreux projets de films d’animation coproduits en Belgique. Parmi les studios belges spécialisés dans l’animation, Dreamwall à Marcinelle n’est pas un des moindres.

Avec en permanence 1 à 3 productions en parallèle, Dreamwall, est en effet le plus gros studio d’animation dans notre pays. Jean-Michel Ballaux, directeur de production de Dreamwall : « Depuis que nous avons travaillé sur de grosses productions comme Yakari, Astérix ou Garfield, nous avons vraiment acquis notre légitimité aux yeux des grands studios européens. »

Dreamwall a travaillé durant plus de 18 mois sur le film The Red Turtle (La Tortue Rouge), entre la France et la Belgique. Le réalisateur hollandais, Michael Dudok de Wit, souhaitait expressément travailler avec une petite équipe : « Le réalisateur a voulu retarder au maximum le processus de digitalisation du film The Red Turtle afin de garder le plus longtemps possible le caractère traditionnel et artisanal de sa fabrication. Nous avons donc envoyé quelques artistes à Angoulême, nous sommes ensuite revenus à Charleroi, » explique Jean-Michel Ballaux. Résultats ? Une flopée de récompenses dans de nombreux festivals européens et internationaux pour ce film qui garde volontairement un aspect de dessin animé ‘traditionnel’. Citons parmi les plus prestigieux :

  • Nomination pour le Meilleur film d’animation - Césars 2017

  • Nomination pour le Meilleur film d’animation - Oscars 2017

  • Prix spécial « Un certain regard » et en compétition pour la « Caméra d’or » - Festival de Cannes 2016.

  • Prix du Meilleur film en coproduction - Magrittes 2017

  • Prix du Meilleur film indépendant - Annie Awards (festival de films d’animation, Los Angeles)

Les talents sont rares

Étant donné les exigences très élevées du réalisateur, Dreamwall a dû, pour ce projet, recruter des créatifs capables de travailler de manière traditionnelle. Mais Jean-Michel Ballaux précise : « Il s’agit d’un métier très spécialisé et exigeant. Dans notre recrutement nous sommes aussi vigilants au contenu technologique qu’à la qualité artistique. »

Les studios en Belgique et en Wallonie ne sont pas si nombreux. Or, si le secteur attire de très nombreux étudiants, les élèves talentueux et bien formés aux outils de productions sont rares. « De manière générale, les jeunes connaissent assez mal le monde de l’entreprise et on ne leur a pas enseigné les technologies les plus récentes. C’est un problème que tous les secteurs technologiques le rencontrent mais qui est particulièrement aigu dans un secteur comme l’animation : quand les jeunes sortent des études, ils sont majoritairement généralistes et ne savent pas vraiment dessiner. »

Dreamwall dispose également d’un ensemble de studios de tournage réels et virtuels pour la TV, le cinéma ou le web : Keywall.

En savoir plus sur Dreamwall :

Né d’un partenariat entre Dupuis et la RTBF, DreamWall, studio d’animation et de graphisme situé à Charleroi, est actif sur différents marchés : Animation 2D/3D, TV Solutions et Corporate Solutions - http://fr.dreamwall.be/


Vous êtes gagnant ? Faites-le savoir !
Votre entreprise enregistre, elle aussi, des succès : nouvelle commande importante, innovation, extension, distinction, reprise de société… ? Faites-le-nous savoir ! Votre nouvelle sera publiée sur www.agoria.be ainsi que dans cette rubrique sur Agoria Online.

Comment vous y prendre ? C’est très simple : envoyez un texte d’une vingtaine de lignes maximum (de préférence avec photo) à redaction@agoria.be.